Tenir la guitare

Tenir la guitare

Il existe plusieurs façons de tenir la guitare, influencées non seulement par les nécessités du jeu, mais également par le style de musique joué.  Parmis l’ensemble des styles et des guitaristes cinq positions semblent privilégiées: la position classique, folk, flamenco, la position debout et jambes croisées.

 

Un instrument, plusieurs positions

Avant même de commencer à jouer, le guitariste est confronté à un premier choix (ou une première question): comment tenir la guitare ?

Aisance dans le jeu ou facilité posturale, chacune a ses avantages et ses inconvénients et je ne saurai dire s’il en est une réellement meilleure. Le choix du guitariste va surtout être influencé par le style dans lequel il évolue, un guitariste classique va très rarement jouer debout par exemple.

Peu importe la position choisie, il faut veiller à ce que le dos reste bien droit et chercher à éliminer les tensions parasites, notamment au niveau du cou, des épaules et des bras. On peut en effet vite se faire mal à travailler longtemps dans une mauvaise position.

 

Les cinq positions de la guitare

1 la position classique

La position classique est celle enseignée en école de musique ou au conservatoire à quiconque veut apprendre à jouer de la guitare. Celle-ci s’est codifiée progressivement au cours du XIXème avec des pédagogues tels que Matteo Carcassi, Ferdinando Carulli ou Francisco Tarrega.

Elle se distingue des autres positions par la tenue de la guitare sur la jambe gauche et l’utilisation d’un repose-pied.

La position classique en trois points d’appui

position de la guitare classique

1. La guitare prend appui sur la jambe gauche
On s’assoit sur les ischions (les os des fesses) au bord de la chaise afin que la caisse de la guitare ne soit pas gênée par l’assise. Le dos doit être droit et les épaules détendues.
La guitare prend appui sur la jambe gauche, le pied est légèrement surélevé. Le bas de la caisse prend appui sur la cuisse droite. Le pied droit est à plat en contact avec le sol.
2. L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse
L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse, le poignet arrive à hauteur de la rosace. Les épaules doivent être détendues (respirez calmement…).
3. Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine
Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine.  La guitare est inclinée à 45°, le manche arrive au niveau du visage.

important: La main gauche n’intervient jamais pour tenir la guitare.

Alternatives au repose-pied

Le repose-pied s’est tellement imposé parmi les guitaristes classique, qu’aujourd’hui il est rare de voir un concertiste ne pas l’utiliser. Il faut pourtant constater qu’après plusieurs années d’utilisation quotidienne le repose-pied peut devenir un supplice notamment pour les articulations de la hanche.

Encore rare mais pourtant bien pensé le gitano permet de garder les deux pieds en contact avec le sol (La guitare est maintenue comme dans la position flamenco) et évite ainsi tout problème articulaire. Il est fixé à la guitare par un système de ventouses.

Pour finir, certains guitaristes classiques comme Ricardo Gallen ont réglé le problème en jouant dans une autre position (les jambes croisées)…

 

2 La position folk

Dans la position folk la guitare repose sur la jambe droite et les deux pieds sont en contact avec le sol. Cette position est utilisée dans un large registre de styles et des guitaristes comme Wes Montgomery, Neil Young ou Baden Powel en ont fait leur position privilégiée.

La position folk en trois points d’appui

1. La guitare prend appui sur la jambe droite
On s’assoit au bord de la chaise. La guitare prend appui sur la jambe droite, les deux pieds sont en contact avec le sol. Si vos jambes sont trop courtes pour que vos pieds soient à plat vous pouvez utiliser un repose pied.

 

2. L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse
L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse, le poignet arrive à hauteur de la rosace. Les épaules doivent être détendues. Sur les guitares de type folk les caisses sont plus grosses et le coude arrive au-dessus de la table d’harmonie.

 

3. Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine
Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine. Le bras droit exerce une légère pression pour maintenir la guitare contre le corps.

important: La main gauche n’intervient jamais pour tenir la guitare.

 

3 la position alternatives jambes croisées

Dans la position alternative jambes croisées,  la guitare repose sur la jambe droite surélevée par le croisement des jambes. Cette position a été adoptée par des guitaristes d’horizons différents Angelo Debarre (jazz manouche), Ricardo Gallen (classique), Paco De Lucia (flamenco), John Renbourn (folk).

position folk jambes croisées

La position « alternative » jambe croisées en trois points d’appui

1. La guitare prend appui sur la jambe droite
On s’assoit au bord de la chaise. La jambe droite croise sur la jambe gauche, au niveau de la cuisse (comme Ricardo Gallen) ou de la cheville (comme Paco de Lucia). La guitare prend appui sur la cuisse de la jambe droite.

 

2. L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse
L’avant-bras droit est « accoudé » sur le bord de la caisse, le poignet arrive à hauteur de la rosace. Les épaules doivent être détendues. Sur les guitares de type folk les caisses sont plus grosses et le coude arrive au-dessus de la table d’harmonie.

 

3. Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine
Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine. Le bras droit exerce une légère pression pour maintenir la guitare contre le corps.

important: La main gauche n’intervient jamais pour tenir la guitare.

 

4 la position debout

La position debout est beaucoup utilisée pour la guitare électrique et certain(e)s guitaristes folk. Elle permet de se déplacer aisément, la sangle assure la tenue de la guitare. Pour n’en citer que quelques uns, des guitaristes comme John Scoffield, Frank Zappa ou Robert Fripp utilisent cette position.

La position debout en trois points d’appui

tenir la guitare - position debout

1. La guitare n’est pas trop basse
La sangle est réglée de sorte que le centre du corps de la guitare arrive à peu près au niveau du ventre. Il est important que la guitare soit suffisament haute pour éviter toute tension inutile du bras droit ou du dos.

 

2. L’avant-bras s’appuie sur le haut du corps de la guitare
L’avant-bras s’appuie sur le haut du corps de la guitare, le poignet vient dans son prolongement. Les épaules sont détendues.

 

3. Le manche de la guitare est incliné légèrement vers le haut
Le manche de la guitare ne doit pas pointer vers le sol. Le corps du guitariste reste droit.

important: La main gauche n’intervient jamais pour tenir la guitare.

 

5 La position flamenco

Dans la position flamenco, la guitare repose sur la jambe droite, les deux pieds sont en contact avec le sol et le bras droit maintient la guitare contre la poitrine.  C’est la position utilisée en flamenco traditionnel, des guitaristes comme Ramon Montoya, Diego Del Gastor ou Nino Ricardo utilisaient cette position.

La position flamenco en trois points d’appui

1. La guitare prend appui sur la jambe droite
On s’assoit au bord de la chaise. Les deux pieds sont en contact avec le sol. Le bas de la caisse prend appui sur la jambe droite. l’angle donné à la guitare doit lui permettre de tenir sans pression excessive du bras droit.
2. L’avant-bras droit repose sur le bord de la caisse
L’avant-bras droit repose sur le bord de la caisse, le poignet arrive à hauteur de la rosace. Il permet de maintenir la guitare appuyée contre le corps.
3. Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine
Le haut de la caisse prend appui sur la poitrine.Plus que dans les autres positions, il est important de rappeller que la main gauche n’intervient jamais pour tenir la guitare. La guitare doit être stable sans faire intervenir la main gauche, qui doit être parfaitement mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *